radis mariné

Radis Mariné – inspiration coréenne

J’avais très envie, depuis longtemps, d’acheter du radis mariné pour agrémenter mes salades. Ou servir d’accompagnement à un repas où sa fraîcheur croquante serait la bienvenue.

Unfortunately, tous ceux que je trouvais arboraient toujours une liste d’ingrédients bizarres, à faire pâlir un chimiste. Colorants, conservateurs et additifs en tous genres… Je hais toute cette clique et quand je vois des E…, je mets frénétiquement en quête de mon smartphone pour voir ce qu’il cache derrière sa lettre.

Mon approche de la cuisine – que je ne scinde pas de la nutrition – est d’essayer d’utiliser des aliments les moins industriels possibles. Tout en me simplifiant la vie grâce à la panoplie de facilités modernes.

Surgelés et pâtes de currys préparés, oui. Exhausteurs de goût et agents cancérigènes, non !

Bref, revenons à nos radis 😉 Tout ça pour dire que la réflexion m’est venue, au bout du 10e paquet de radis mariné jaune fluo… pourquoi ne le ferais-je pas moi-même?

J’ai donc tenté de reproduire ce type de raids mariné, de façon assez simple. Et j’ai parcouru quelques allées marmitonesques pour m’inspirer de quelques réalisations. Je n’en ai suivi aucune en particulier mais ma création est très certainement la résultante de mes errances.

Premier obstacle: pas de daikon à l’horizon. C’est celui qu’on utilise principalement pour réaliser ce type de pickle. Je me suis donc rabattue sur une ramenasse blanche. Qui m’a semblé très similaire au daïkon, hormis un tour de taille plus épais?

Les longs radis blancs d’hiver sont assez similaires et partagent généralement les mêmes vertus. Pas d’hésitation donc à utiliser M’dame Ramenasse 😉

Ingrédients

  • un radis ramenasse blanc
  • 2 cas de vinaigre de riz
  • 1 cas d’eau
  • 1 cas de sucre de canne
  • 1 cac de curcuma
  • 1 cac de sel fin

Préparation du Radis Mariné

Très bonne nouvelle, la préparation en soi est d’une simplicité à pleurer.

Vous pelez soigneusement votre radis, puis vous le lavez et le sécher soigneusement.

Vous mélangez ensuite l’ensemble des ingrédients dans un bol. Puis vous placer la sauce obtenue ainsi que le radis dans un double sac plastique. Massez bien le radis avec cette sauce puis placez le au frigo.

Chaque jour, sortez votre radis du frigidaire et massez le à nouveau pour être certain que la marinade soit bien répartie sur l’ensemble du radis.

A faire pendant une semaine au moins afin d’obtenir un pickle intéressant. Mon radis mariné n’a pas, en son centre, cette couleur jaune caractéristique de celui qu’on trouve sous vide. Peu m’importe.

Résultat? Un radis légèrement sucré et croquant qui fera un accompagnement fraîcheur et santé!

Il pourra également vous servir dans la préparation de vos kimchis. Cette petite touche sucrée et légèrement amère se mariera à merveille avec le chou fermenté.

Partagez cet article
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

4 commentaires sur “Radis Mariné – inspiration coréenne”

  1. Bonjour.
    Merci pour le partage de votre expérimentation 🙂
    Une idée de la durée de conservation après préparation ?
    Le gardez vous entier, ou le tranchez vous en lamelles, en morceaux ?
    Et si je le tranchais en morceaux et le mettais sous vide avec un peu de marinade ?

    1. Hello, je pense que le radis se conserve mieux lorsqu’il est gardé entier. Personnellement, je l’ai conservé trois semaines mais c’est juste parce qu’on a tout mangé! Il était encore meilleur vers la fin. Je dirais qu’une maturation sur un mois et une dégustation sur le deuxième mois est l’idéal. Mais c’est du feeling. Dans tous les cas, seul un test à variables pourrait nous le préciser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *