kimchi végétalien maison

Recette du Kimchi Végétalien

Après mon article sur l’histoire et la culture du Kimchi en Corée du Sud, je vous propose ma propre recette de kimchi végétalien home made !

Végétalien car je n’ai pas utilisé de sauce de poisson, ni d’anchois ni aucun crustacé d’aucune sorte. On est donc uniquement sur des ingrédients provenant du règne végétal.

Il y a énormément de recettes différentes et plusieurs écoles en la matière. Des tonnes de petits secrets qui le rendent plus ou moins différent. Des doses de piment plus ou moins importantes selon le goût et selon la force du piment utilisé.

Cette recette correspond donc à mon approche personnelle du kimchi, assez simple et bien épicé (sans être piquant).

Il est tout à fait exact que manger du kimchi peut devenir un peu addictif car sa saveur ‘umami’ réveille sacrément nos papilles.

Mon petit conseil personnel serait donc de ne pas exagérer avec la dose de piment que vous intégrez dans votre kimchi maison. Car si vous en mangez tous les jours, il est préférable de ne pas agresser vos intestions de façon répétitive.

Ingrédients

  • 1 chou chinois
  • du gros sel (beaucoup)
  • 200 gr de gochugaru
  • 20cl de bouillon de légumes
  • 3 cas de farine de riz gluant
  • 5cm de gingembre
  • 4 gousses d’ail
  • 1/2 oignon blanc
  • 1 grosse carotte
  • 3 jeunes oignons verts
  • 1 cas de sauce soja claire
  • 1 cas de sucre de canne

Préparation du Kimchi Végétalien

La préparation de ce kimchi végétalien n’est pas compliquée à proprement parler mais elle est longue car il y a des étapes à respecter.

Faire dégorger le chou chinois

La toute première est de faire dégorger le chou chinois. Plusieurs écoles coexistent, il y a ceux qui glissent du gros sel entre chaque feuille de chou et d’autres qui découpent d’abord le chou en morceaux avant de le mélanger au gros sel. J’ai choisi la seconde option.

J’ai donc découpé mon chou chinois en gros morceaux et je l’ai recouvert de gros sel. J’ai ensuite mélangé le tout, et je l’ai mélangé ainsi toutes les demi heures pendant 4h.

Au bout de 4h, j’ai vérifié que la texture du chou avait changé (il doit devenir malléable) et que de l’eau avait été rendue.

J’ai alors bien nettoyé mon chou, pour le vider de son sel et de ses éventuels petits copains insectes.

Préparer la sauce du Kimchi

Puisque je n’utilise pas de sauce de poisson pour réaliser ce kimchi végétalien, j’utilise du bouillon de légumes. Je prépare donc mon bouillon que je mélange à la farine de riz gluant. Je mélange sur feu moyen jusqu’à obtention d’une texture semi épaisse.

Je coupe le feu et j’y ajoute mon gochugaru. Attention, j’ai indiqué 200gr de gochugaru. Pour ma part, le piment que je possède est extrêmement doux et 200gr n’ont pas rendu ma sauce réellement piquante. Il vous faudra vérifier ce qu’il en est du vôtre avant de vider joyeusement votre paquet dans votre sauce 😉 !

Une fois que ma sauce a refroidi, j’y ajoute la sauce soja et le sucre.

Ensuite, je réduis en purée mon ail et mon gingembre que j’y incorpore.

Condimenter le Kimchi

Je passe ensuite à la dernière étape, intégrez mes petits légumes. J’ai fait très simple en éminçant uniquement quelques oignons verts et un demi oignon blanc.

J’ai également intégré une carotte en petits morceaux. La carotte a l’avantage d’avoir un goût végétal un peu sucré. Comme je ne voulais pas intégrer de fruit dans ma recette, ce compromis me convient très bien.

Conserver son Kimchi

Il est temps de mettre à l’abri votre precious ! Mon conseil serait d’utiliser plusieurs récipients différents que vous remplissez le plus possible pour ne pas laisser trop de place à l’oxydation.

En ce qui me concerne, j’ai opéré la fermentation à l’extérieur car les températures sont assez froides (autour des 5 degrés).

Bon, j’ai commencé à le manger deux jours après mais logiquement,cinq jours c’est bien pour laisser le charme (de la fermentation) agir.

Je vous suggère de rapatrier ce kimchi végétalien dans votre frigo après 2-3 jours pour avoir une température constante de fermentation.

Petite astuce: si vous avez de la place dans votre frigo, je vous invite à placer votre boîte de kimchi dans une autre boîte vide afin d’avoir une double paroi. Cela vous évitera les effluves puissantes de votre préparation 😉

kimchi maison végétalien

Et voilà pour moi! Cela prend un certain temps, c’est vrai. On peut le considérer comme un fameux batchcooking. Car après cela, vous pourrez le combiner à énormément de repas simples qui demandent juste un petit coup de punch.

Par exemple avec du riz blanc, des nouilles toutes simples,… Il faut s’approprier le kimchi et l’intégrer dans vos habitudes alimentaires. Mais si vous aimez ça, vous verrez, il se fera une place tout naturellement à votre table.

Faites vous votre propre kimchi végétalien ou non à la maison? Avez-vous une astuce ou un ingrédient secret à partager?

Partagez cet article
  •  
    1
    Partage
  •   
  •   
  •   
  • 1
  •  

4 commentaires sur “Recette du Kimchi Végétalien”

  1. Coucou Wendy,
    J’ai trop envie de faire mon kimchi moi même ! Sais-tu où je pourrais me procurer du gochugaru à Bxl ? Merci !
    J’espère que tu vas bien et je t’embrasse fort !
    Claire.

    1. Hello Claire, oh mais quelle bonne idée! Tu peux trouver du gochugaru au Kam Yuen, magasin du centre ville. Par contre, selon les marques, la force du gochugaru est très différente. Certains sont plus parfumés que piquants. J’ai fait mon dernier kimchi (de chou blanc) avec du gochujang ET du gochugaru pour avoir la force de piquant qui me convenait, tout en gardant le parfum et la texture du gochugaru 😉

      1. Toooop ! Merci Wendy ! J’irai le chercher là alors ! Je t’en dis des nouvelles quand ce sera gouté ! Bisous ! C.

        1. Mon dieu ! Je reviens de ce supermarché asiatique ! WOW ! J’ai jamais vu autant de produits fous de ma vie !!!
          Merci pour le rappel de ce magasin !
          J’ai trouvé plein de choses trop cools !
          Bisous,
          C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *