cuit vapeur inox batchcooking asiatique

Batchcooking asiatique: recettes de novembre

Il y a de plus en plus de personnes qui désirent pratiquer régulièrement le batchcooking pour s’épargner du temps en cuisine durant la semaine. En effet, les soirées sont courtes et on aime tout maximiser le temps disponible pour se chouchouter ou chouchouter nos proches.

Comme je l’ai déjà expliqué dans mon article “Le Fabuleux batchcooking de la cuisine asiatique”, j’applique ce processus de façon un peu différente. Certes, j’aime avoir des ingrédients tout prêts dans mon frigo. Mais je désire conserver la liberté de décider du type de repas que je dégusterai le soir même.

Aussi, le temps consacré à mon batch cooking sera un peu plus court, 30 à 40 minutes en moyenne. Et je prendrai 10 minutes par soir à finaliser mon plat le soir même, à l’aide de toute une série d’aromates et de petites astuces.

Voici un petit aperçu d’un de mes batchcookings du mois de novembre:

Batchcooking prévu: les préparations

J’ai mis au total 40 minutes à préparer ces différents ingrédients. Car, évidemment, les temps ne s’additionnent pas puisque l’objectif est de réaliser plusieurs recettes simultanément. J’optimise donc un maximum les ustensiles de cuisine et les différents temps de cuisson.

Planification très souple du batchcooking

J’ajoute que, non, je ne réfléchis pas réellement (ou rarement) à ce que je ferai comme plats avec ces éléments. La magie s’opère le soir-même, en fonction de ce que chacun a mangé le midi. Et des envies plus ou moins scandaleuses de gourmandise 😉

Je ne suis pas seule à cuisiner à la maison et il se peut que je me fasse court-circuiter par des gourmands impatients! Inutile donc d’imaginer des menus sur un laps de temps trop importants.

Il se peut que je mange seule, que nous mangions à deux, à trois ou à quatre. Donc mes quantités varieront énormément et mon assaisonnement variera également un peu car ma fille mange épicé mais pas piquant.

De plus, mes ingrédients tiennent bien la conservation. Le riz blanc tient une semaine sans aucun souci. Le potiron,l’aubergine & le tofu tiendront 4 à 5 jours.

La cuisson réalisée le soir même est généralement une cuisson rapide, à feu vif sur wok.

Podcast: batchcooking de novembre

Plats préparés: les recettes

Avec ces éléments, voici les plats que j’ai réalisés

  • riz au potiron & aubergines – assemblage 1 minute
  • sandwich au potiron épicé, fromage et roquette (sublaïme !) – assemblage 3 minutes
  • shiritaki au tofu, poivron rouge et oignons frits – rinçage et cuisson 10 minutes
  • curry d’aubergines épicées, mini maïs, coriandre (+ riz blanc) – mijotage 8 minutes
  • riz sauté au tofu, noix de cajou, huile de sésame – cuisson 5 minutes
  • brocoli sauté, sauce aux cacahuètes – cuisson 8 minutes

Le beurre de cacahuètes me sert également le matin pour le petit déjeuner; ou à faire des cookies & autres biscuits quand on a envie de changer de saveur.

Organisation en cuisine du batchcooking de novembre

Je ne possède pas de robot particulier ni d’ustensile connecté. Ils sont certainement très intéressants à différents points de vue. Mais je me méfie de moi-même et de ma tendance à accumuler des choses (imposantes!) qui me serviront une fois par an.

Donc pour cuisiner, je me sers la plupart du temps de mon cuit vapeur en inox avec une grande casserole & 2 plateaux , ainsi que de mon wok et d’un poêlon supplémentaire si nécessaire.

Optimisation de mon temps en cuisine

  1. Je mets le riz à tremper avec un peu de vinaigre, je le rince plusieurs fois puis je le mets à cuire dans la casserole du cuit vapeur.
  2. Je prépare la sauce pimentée des aubergines et potiron. Ensuite, je taille ceux-ci et je les enduits de cette sauce. Je les place dans le premier panier vapeur et je ferme le couvercle.
  3. Je fais griller mes cacahuètes à sec dans le wok en faisant bien attention de ne pas les brûler. Une fois cela fait, je les réserve dans un bol et les mets à refroidir (très important pour ne pas brûler le moteur de votre mixeur)
  4. Je vérifie la tendreté du potiron et aubergine. Logiquement, ils sont cuits, je les extrais du panier vapeur.
  5. Je prépare la marinade du mapo tofu, je découpe mon tofu en dés et je l’enduis de marinade pour le placer dans le réfrigérateur.
  6. Le riz est prêt, je coupe sa cuisson
  7. Je mixe mes cacahuètes dans un bol mixeur en y ajoutant quelques grains de gros sel.
  8. Je conditionne l’ensemble de mes aliments séparément.

Précisions concernant les tâches

Ce qui me prend le plus de temps en termes de préparation, c’est le riz. Son nettoyage doit être impeccable afin d’éliminer tous les résidus et d’obtenir un goût agréable. Il s’agit de la seule base de féculents que je préparerai à l’avance donc elle doit être absolument délicieuse.

Vous remarquerez que je m’offre le luxe de ne pas utiliser le second panier vapeur. J’aurais pu y placer un brocoli frais et commencer la semaine avec ce premier repas. Mais je trouve que le brocoli tient mal la réfrigération. Au cas où il y aurait report de ce repas, il risque d’être abîmé. Je préfère donc le cuire le soir-même, soit émincé frais, soit surgelé.

Quelques photos de mon batchcooking en cours

Cuisson du potiron et de l’aubergine pimentée

Dégustation en sandwich

Préparation du beurre de cacahuètes

cacahuètes grillées
beurre de cacahuètes

Voilà, vous connaissez mes secrets de fabrication pour nos recettes de novembre! Je ne vous ai pas écrit l’intégralité des recettes car ce n’était pas mon objectif ici. Je voulais plutôt vous décrire la philosophie pratique de préparation ainsi que la logistique concrète des repas.

Un lien est intégré dans les intitulés des recettes du mapo tofu et des aubergines pimentées.

Si vous désirez des précisions sur l’une ou l’autre recette, dites -le moi en commentaire.

Portez-vous bien et bel appétit!

Partagez cet article
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *