bouillon vietnamien citronnelle

Bouillon vietnamien à la citronnelle – inspiration Bun Bo Hue

J’écris cet article sur mon blog à peu près 30 minutes après avoir terminé ce bouillon vietnamien à la citronnelle. Autant vous dire que le souvenir est encore frais sur mes lèvres et mes yeux, toujours rêveurs d’un tel voyage gustatif.

Et pourtant! Ma première idée était bien de réaliser un Bun Bo Hue, un vrai. Originaire du centre du Vietnam, ce bouillon riche et profond est réalisé à base de boeuf et de mam ruoc (pâte de crevettes). Oui mais du mam ruoc, je n’en ai plus et je n’ai pas envie de manger de la viande. J’ai juste envie d’un bouillon très parfumé mais léger, et plein de vitalité.

Et donc… c’est parti pour ma version allégée et végé du Bun Bo Hue (sans ‘Bo’ qui signifie Boeuf) !

Tout bouillon qui se respecte prend des heures à se construire, chaque élément devant diffuser ses sucs. Mais il est tout à fait possible de réaliser un bouillon délicieux avec quelques aides culinaires magiques!

Le Vietnam possède toute une panoplie de condiments et d’épices très puissants qui vont me forger un bouillon du feu de dieu en un clin d’oeil. Parmi notre équipe de choc, la cannelle et la badiane étoilée. A ses côtés, le nuoc mam bien sûr, en tandem avec un peu de sucre. Pour compléter l’affiche, la citronnelle et le tamarin vont nous proposer une touche d’acidité florale très appréciée.

J’ai également utilisé de l’huile d’annatto (aussi appelé rocou) pour cette recette. Mais vous pouvez tout à fait vous en passer. L’annatto est utilisé traditionnellement dans énormément de plats vietnamiens mais il sert principalement à donner une belle couleur rouge-orangée au plat. Son goût, très subtil, passe totalement inaperçu ici, il est donc complètement facultatif.

bouillon vietnamien citronnelle

Ingrédients (2 pers)

  • 2 étoiles de badiane
  • 2 écorces de cannelle
  • 2 bâtons de citronnelle
  • 2 cas de nuoc mam
  • 1 cas de sucre
  • 1 cac d’ail frit
  • 1 échalote
  • 8 tomates cerises
  • 1 cas d’huile d’annatto
  • 1 cas de purée de tamarin
  • 1 cac de piment en flocons (à doser au goût)
  • 2 cas d’huile neutre
  • 300 gr de nouilles de riz fermes 3mm
  • 600 ml d’eau
  • feuilles de salade battavia
  • feuilles de menthe
  • 2 oignons verts ciselés
  • 1 poignée de pousses de soja

Préparation du Bouillon vietnamien à la citronnelle

J’ai commencé par préparer une huile parfumée. Hachez la citronnelle et versez-la dans de l’huile neutre (dans un petit bol). Ajoutez-y le nuoc mam et l’ail frit.

Ensuite, je torréfie la badiane et la cannelle. Il s’agit donc de les faire sauter à sec dans un casserole pendant quelques minutes. En fait, jusqu’à ce que vous sentiez leur parfum. Restez à côté, la torréfaction peut aller très vite, il ne faut pas brûler votre casserole!

Lorsque ces épices sont torréfiées, versez l’eau dans votre casserole pour débuter le bouillon. Ajoutez-y le tamarin, le sucre et votre mélange à base de citronnelle.

Ensuite, découpez vos tomates en quartiers, ciselez votre échalote et ajoutez-les au bouillon. (Certains émondent leurs tomates pour éviter que les peaux ne se détachent dans le bouillon. Moi, je préfère les retirer en fin de préparation, lorsqu’elles se sont naturellement détachées de la chair)

Faites cuire le tout sur feu moyen pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, nettoyez votre salade, feuilles de menthe et pousses de soja. Puis découpez-les dans un gabarit agréable à la dégustation.

Ciselez vos oignons verts. Réservez l’ensemble sur une assiette pour décorer votre bouillon vietnamien.

Revenons à notre bouillon, les arômes se sont construits, il est prêt pour la touche finale! Il est temps d’ajouter l’annatto et le piment. Goûtez l’ensemble et ajustez sel et piment à votre goût.

Concernant les nouilles, vous avez deux écoles: les précuire à part ou les cuire dans le bouillon. Dans mon école, on les cuit directement dans le bouillon! Mais si vous avez prévu de préparer une grosse casserole pour plusieurs repas, ne prenez pas cette option. Les nouilles de riz se conservent mal et deviendront pâteuses.

Une fois que vos nouilles sont prêtes, il vous reste à les disposer dans une assiette creuse et à les arroser d’une belle louche de bouillon vietnamien parfumé ! Disposez ensuite vos crudités sur l’assiette et piochez à votre gré dans l’eau ou l’autre pour accompagner votre bouchée. Satisfaction garantie !!!!

Partagez cet article
  •  
    2
    Partages
  •   
  •   
  •   
  • 2
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *