tteok végétarien coréen

Soupe aux Tteok coréens

Les tteok sont des gâteaux de riz coréens réalisés à base de farine de riz. Très présents dans la street food en Corée, on les retrouve régulièrement dans les stands qui servent de petits snacks sur le pouce.

Il en existe de deux formes:

  • Les tubulaires qu’on prépare dans des recettes en sauce, comme les tteok bokki.
  • Ceux qui ont une forme ovoïde qu’on consomme plutôt dans des soupes.

Une soupe célèbre réalisée avec des tteok ovoïdes est la Tteok Guk, autrement dit la Soupe de boeuf & gâteaux de riz. Il s’agit d’un plat traditionnel qu’on consomme durant les fêtes du Nouvel An, en Corée du Sud.

Moi, j’avais envie de faire une version végétarienne de cette soupe coréenne aux tteok, assez épicée et parfumée. Très simple à faire, il s’agit d’une cousine éloignée du “one pot pasta” puisque j’ai pu réaliser toute la recette dans mon wok.

Une recette délicieuse, revigorante, avec un seul ustensile de cuisine à nettoyer… c’est le rêve !

Au niveau de la force du piment, je dirais que c’est moyen. On sent que c’est relevé mais pas assez pour se dire que ça nous pique le gosier. A chacun bien sûr d’estimer son seuil de tolérance en la matière, vous pouvez diminuer la dose de Gochujang, voire même le supprimer si cela vous gêne.

Vous remarquerez que je n’ai pas mis de sel dans la recette. Ce n’est pas un oubli. Le Doenjang a un goût puissant et salé qui représente une belle base de bouillon à lui seul. Couplé à la sauce soja, il suffit largement à assurer la salinité de la soupe.

Il s’agit d’une version simple et rapide de cette soupe. Rien ne vous empêche d’y ajouter d’autres légumes pour l’enrichir, des carottes par exemple. J’y ai mis quelques carrés de nori – appelés gim ou kim en coréen – c’est mon atout santé et iodé de la recette !

Si vous mangez de la chair animale, différentes options s’offrent également à vous. Il est courant de trouver des morceaux de saucisse ou de calamars dans les tteok bokki brûlants qu’on déguste à Séoul.

ingrédients soupe coréenne tteok

Ingrédients

  • une poignée de tteok
  • 1/4 de poireau émincé
  • 1 cac de Doenjang
  • 1 cas de Gochujang
  • 1 cas de sauce soja légère
  • 1 cac d’huile de sésame
  • 1 cas d’ail en poudre
  • 1 cas d’huile neutre
  • quelques carrés de nori
  • 350 ml d’eau

Préparation de la Soupe coréenne Tteok Végétarienne

L’huile de sésame ne sert qu’à parfumer la recette. Je n’aime pas l’utiliser comme huile de cuisson parce qu’elle perd beaucoup de sa saveur.

Je commence donc par faire revenir le poireau dans de l’huile neutre. J’y ajoute ensuite le doenjang et un peu d’eau pour le diluer.

Ajoutez ensuite l’ail en poudre et le Gochujang. Faites bien rissoler votre poireau dans ce petit fond de bouillon puis ajouter le reste de l’eau.

Laissez ce bouillon mijoter un quart d’heure, en allant régulièrement le remuer pour vérifier que les deux condiments en pâtes se sont dilués.

Une fois qu’il est homogène, ajoutez la sauce soja et poussez le feu plus fort.

Il est temps d’ajouter les tteok, hop tous dans le wok !Mélangez bien et vérifiez régulièrement leur consistance. Je ne peux pas vous dire combien de temps il est préférable de les laisser dans la soupe car cela dépend de leur taille. Mais c’est assez rapide, entre 5 et 8 minutes suffiront.

Ne les laissez pas trop longtemps dans la soupe, sinon leur consistance deviendra complètement caoutchouteuse. C’est moins agréable.

Une fois que le tteok est cuit, coupez le feu et versez l’huile de sésame. Mélangez bien le tout et servez dans un bol en l’agrémentant de carrés de nori. On peut tout à fait pousser le vice à ajouter des graines de sésame, c’est permis 😉

La consistance du liquide de cette recette se situera entre la soupe te la sauce. En effet, l’amidon de riz des tteok se diffuse dans la soupe et tend à l’épaissir.

A manger avec une cuillère et des baguettes !

Partagez cet article
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *